mercredi 9 novembre 2016

Un Italien au pays des Rastafaris

En voilà un titre qu'il est bizarre !

Qu'est-ce que ça cache ? Un rhum italien fait par des Jamaïcains ou l'inverse ?
...
Oui la première possibilité est, comment dire, ... voilà : complètement à l'ouest.
Donc oui, aujourd'hui on va un peu se pencher sur un embouteilleur indépendant italien qui propose de jolis produits jamaïcains !

Et qui dit embouteilleur italien dit Velier ! Ou Samaroli !
En fait, non. Du tout. On va plutôt s'intéresser à Rum Nation.
Quoi ? Ca veut dire qu'il existe plusieurs embouteilleurs indépendants dans la petite sphère italienne du rhum ? Et oui, n'en déplaise à certains, Luca n'est pas le seul à proposer de belles choses.
Certains soutiendront que les produits de chez Rum Nation ne sont rien d'autre que des "sous-Velier" (s, si, je l'ai déjà entendu) parce que le vieillissement tropical leur fait notamment défaut. Voir que c'est des rhums beaucoup trop sucrés pour être honnêtes.
Moui ... Personnellement, j'aime bien donc je m'en fiche un peu (beaucoup ? Euh, après réflexion, oui, beaucoup) : souvenez vous des deux Demerara Small Batch dégustés au salon du rhum, de véritables tueries.
Et leur Caroni bien qu'assez relevé (les marqueurs types de la maison étant très présents et très très très longs en bouche) est une belle porte d'entrée à prix "réduit" - toute proportion gardée et eu égard aux tarifs pratiqués sur certaines autres bouteilles (Velier, what else ?) dans "l'univers Caroni" (un type de rhum tellement particulier qu'il convient de lui attribuer une catégorie à part, celui-là aussi on y reviendra).

C'est bien tout ça mais Rum Nation, c'est quoi ?

Originaire de Vénétie, la famille Rossi est présente depuis pas mal d'années dans le monde des spiritueux. Dans les années '60, elle importait déjà des whiskys écossais.
La passion de l'alcool bien fait se transmettant visiblement de père en fils, Fabio Rossi créa ainsi en 1992 la société de négoce Wilson & Morgan, bien connue des amateurs de whiskys.
Relativement éclectique, le garçon s'est dit que ça pourrait être chouette de se pencher sur le rhum. Aussitôt pensé, aussitôt fait : visite de distilleries, dégustations, achats de stock et, en 1999, création de la société Rum Nation. Un nom clairement tourné vers l'international (oui, Wilson & Moragn aussi en fait). En même temps, "Rossi whisky and rum" ça en jetait quand même moins. 

Le vieillissement, comme indiqué ci-dessus est continental. En gros, pour ceux que ça perturbe, on peut résumer le procédé comme suit : achat sur place (Caraïbes et autres) et retour au pays (Italie) pour y assurer le vieillissement.
Pour plus de détails quant aux conséquences de cette manière de procéder, je me permets de vous renvoyer à un des premiers articles que vous trouverez (oui, ça parle de whisky mais ce qui nous intéresse se situe dans l'introduction donc vous pouvez vous limiter à ça si vous voulez).

Avant d'être embouteillé, la plupart des produits sont réduits mais de plus en plus de "bruts de fût" semblent faire leur apparition (Caroni et Small Batch en tête) et c'est tant mieux !

Un bémol ? Deux même si vous voulez. Mais pour vous faire plaisir alors :
- généralement l'origine du produit est assez floue. On sait d'où il vient géographiquement parlant (Panama, Perou, Martinique, Demerara, Jamaïque, ...) mais c'est tout. Après pour certaines régions, le choix des distilleries est limité (Panama = Abuelo) par contre pour d'autres c'est un rien plus vaste. Bon, après tout, c'est peut être aussi des blends ce qui "justifierait" cette absence d'information. Qui sait ;
- embouteilleur indépendant = embouteillage limité. Tout simplement (mais bon, les stocks des versions "normales" (en gros tout sauf les Caroni, les Supreme Lord, les vieux Demerara et les Small Batch) sont conséquents donc ne vous inquiétez quand même pas trop).

Ceci exposé, il est temps de passer à la dégustation du jour (qui a eu lieu il y a déjà quelques temps mais bon, on fait ce qu'on peut hein ^^).

Rum Nation 8 ans Jamaica Pot Still :

En fait, je n'avais qu'un sample donc la photo de la bouteille n'est pas de moi. Mais pour être complet (et parce qu'un article sans photo de bouteille, c'est nul), elle ressemble à ça :

Rum Nation 8 ans Jamaica Pot Still
Il fait plus foncé dans la bouteille (voir la photo qui suit pour comparer).

Rum Nation - Jamaïque 8 ans
Juste un verre, ça fait un peu vide non ?

Il semblerait que le vieillissement ait été effectué huit ans en fûts de bourbon avent de subir une finition en fût de Sherry Oloroso. Pour le reste, comme dit ci-dessus, ben ça vient de Jamaïque et a été distillé au moyen d'un alambic à repasse.
Bref, passons à la dégustation (oui, enfin !) :

Comme on peut le voir sur la photo (pour une fois que l'on n'est pas déconcentré par la bouteille qui se trouve généralement à côté du verre), il présente une jolie couleur dorée.

Au nez, on se trouve clairement face à une attaque jamaïcaine mais celle-ci semble plus "élégante" (j'étais visiblement d'humeur lyrique quand j'ai pris des notes). J'entends par là qu'on retrouve moins le côté "colle et solvant" propre aux rhums du pays du Reggae même s'il est toujours là.
Plus on s'y attarde et plus c'est agréable (sensation on ne peut plus difficile à expliquer donc je ne vais pas m'étendre). On part sur quelque chose de très fruité (ah, le retour du fruit mûr) agrémenté de cannelle.
Super sympa !

La bouche est relativement épicée (sur la cannelle toujours et quelques notes poivrées) passé le côté jamaïcain. Toujours sur le fruit (grosse ligne directrice en fait), j'ai relevé de légères notes herbacées voir fumées (euh, oui, pour ces dernières, sur mes notes j'ai mis un point d'interrogation. Il va falloir gouter à nouveau donc !).

Enfin, la finale est longue sur des notes épicées et boisées mais toujours avec tous ces fruits en trame de fond.

Vraiment un chouette produit au rapport qualité/prix dément.

Un point négatif ? Il semblerait qu'il va être définitivement remplacé par une version de cinq ans d'âge contrairement aux huit ans de celui-ci. Pas glop.

Enfin, juste pour vous dire que le jamaïcain blanc de chez Nation est très bien aussi mais que vous n'aurez pas de notes de dégustation tout de suite (la faute à une bande de fourbes qui a vidé le sample et remplacé le rhum par de l'eau !! Notez que même malgré ça, on pouvait toujours sentir les arômes du produit - en bien plus édulcoré certes mais quand même - vu qu'il n'ont pas rempli le flacon jusqu'au dessus. Par contre en bouche, c'était d'un fade, je ne vous raconte pas ... C'est ça aussi les amis :p).

Tout ça pour confirmer ce que j'avais déjà dit : j'aime de plus en plus les rhums du pays de Bob Marley (du moins ceux qui ont un certain punch parce que l'Appleton Estate c'est bon, c'est doux mais c'est moins typique. On y reviendra).


Rhum n' Whisky

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire